Comité de suivi OFB du 8 février 2019 : Déclaration préalable FORCE OUVRIERE

En préalable à cette nouvelle réunion de Comité de Suivi de création de l’OFB, nous n’aurons pas de déclaration très longue car nous considérons que l’ordre du jour est déjà bien chargé pour aborder dans un temps limité tous les points qu’il serait nécessaire d’aborder. Nous jugerons aux actes sur la sincérité du dialogue social et nous attendons des réponses.

Tout d’abord, nous rappelons notre demande de précision et de compléments sur l’ordre du jour : 

-          Sur le point RH : en complément du sujet de la recatégorisation des ATE et TE pour lequel nous attendons vos propositions, nous demandons que soit abordée la problématique du quasi-statut des contractuels, la gestion des personnels détachés et les problématiques liées à la précarité qui sont prégnantes dans les 2 établissements,

-          Sur le calendrier de la préfiguration : nous souhaitons un échéancier sur les chantiers qui nécessiteront une harmonisation (organisation du travail, temps de travail, récupérations travail de nuit, les dimanches et jours fériés, rémunérations des corps administratifs, gestion des détachements, majoration outre-mer pour les contractuels, décret-liste des emplois dérogatoires, référencement de la mutuelle, habillement, versement de l’indemnité de mobilité/complément BMI, Tickets restaurants, indemnités plongées, groupes RIFSEEP, gestion des véhicules et du parc automobile…). Nous demandons à connaître les modalités de concertation sur ces différents sujets et nous serons bien évidemment porteur d’une harmonisation par le haut,

-          Enfin, le projet immobilier de l’OFB, en particulier au niveau des services centraux et régionaux doit absolument être abordé. En effet, le document cadre de garantie suscite les plus grandes inquiétudes en ouvrant la possibilité de mobilités géographiques forcées avec la fermeture d’implantations. Un positionnement est attendu sur le maintien de la logique multi-site.

 

Par ailleurs, nous attendons d’avoir au plus tôt un cadrage sur les moyens alloués au futur établissement et en particulier au niveau des effectifs que ce soit au niveau territorial, au niveau des directions métiers et des fonctions supports. Nous vous rappelons l’avis amendé et les motions votés en Conseil national de la biodiversité mardi dernier.

 

De plus, nous avons besoin d’avoir des orientations sur l’organisation des services territoriaux que ce soit en termes de liens entre l’échelon régional et départemental mais aussi sur l’organisation infra-départementale (nombre de niveaux hiérarchiques ?) et sur les modalités de planification et pilotage des activités. De même, nous attendons d’avoir des réponses sur les modalités pour déterminer les chefs de services et les chefs de services adjoints dans le délai très court qui nous sépare du 1erjanvier 2020. Enfin, il devient urgent d’entamer réellement la concertation sur l’organigramme de la future OFB afin de permettre aux agents de pouvoir se projeter.

 

Télécharger la déclaration en format pdf ici