COP 21, Pour Mme Royal : faites ce que je dis, pas ce que je fais !

Aujourd’hui les chefs d’Etat et de gouvernement du monde sont à Paris pour la COP21 afin d’évoquer le réchauffement climatique.

On pourrait penser que le gouvernement français qui accueille cette conférence soit exemplaire dans les questions d’environnement. Pourtant, loin des opérations de « greenwashing » de la Ministre de l’écologie, le service public de l’environnement est plus que jamais menacé de disparition.

En effet, le ministère de l’écologie fait partie des ministères les plus touchés par les baisses de budget et d’emplois et il subit lourdement restructurations et démantèlements successifs pour toujours moins de service public. Concrètement :

Dans le même temps, les partenariats publics-privé et les privatisations se développent pour servir les seuls intérêts de la finance.

Pour la FEETS-FO, la COP 21 ne doit pas se résumer à l’organisation d’une conférence par la Ministre de l’Ecologie et à une opération de communication qui viserait à masquer le démantèlement en cours de son Ministère et l’abandon d’une politique environnementale à hauteur des enjeux.

Par ailleurs, la FEETS FO réaffirme son soutien au droit à contester et à manifester et s’inquiète des mesures arbitraires prises ces derniers jours au titre de l’ordre public.

Paris, 30 novembre 2015

Contact : Jean Hédou, Secrétaire général FEETS FO Tel : 01.44.83.86.20,

            Zaïnil Nizaraly, Secrétaire fédéral FEETS FO Tel : 01.44.83.86.20

Télécharger le communiqué en pdf ici